Tout d’abord, il faut dénuder la poitrine de la victime d’arrêt cardiaque (si velue, on doit la raser ; et si humide, la sécher). La seconde étape est d’ouvrir le défibrillateur, de coller les électrodes sur son thorax et de le connecter. L’outil procédera à une analyse de son rythme cardiaque pendant un moment. Une fois qu’il a fini le contrôle, il recommande ou non l’administration de décharge électrique. Dans le premier cas, il faut obéir et réaliser la défibrillation. En aucun cas, il faut éviter de toucher le patient durant la réanimation, sinon le secoureur recevra aussi le courant. Dans le cas où il n’indique pas encore qu’on doit transmettre le choc, le mieux est de recourir à un massage cardiaque. Néanmoins, il suggère toujours ce qu’il faut faire dans telle situation (appeler des secours, effectuer un massage, etc.).

 

Quelles sont les utilités du DAE ?

 

Premièrement, le défibrillateur, comme son nom l’indique, sert à soigner la fibrillation du cœur. Pour ce faire, l’appareil analyse d’abord les activités du cœur. Déduisant l’analyse effectuée, il est en mesure de détecter les contractions anormales du cœur du patient. Le plus grand plus du DAE est sa facilité d’emploi : il communique vocalement les instructions que le sauveteur doit suivre pendant tout le processus de secours. Tous les DAE sont portables, c’est donc son principal atout.

 

Quels sont les différents types de DAE ?

 

On distingue 2 types de DAE : les DEA et les DSA. Pour les DEA ou Défibrillateurs Entièrement Automatiques, ils délivrent automatiquement du choc électrique quand il est nécessaire, sans prévenir l’utilisateur. Les DSA ou Défibrillateurs Semi-Automatisés fonctionnent autrement, ils sont pourvus d’un bouton choc sur lequel le témoin doit appuyer quand c’est indiqué.

Pour conclure, le défibrillateur est un appareil facile à utiliser et s’avère être indispensable pour venir au secours de ceux qui en ont besoin.

 

Les DAE les plus vendus:

Zoll Aed Plus

Philips heartstart

Heartsine

Defibtech