Tomove

Les hommes et les femmes qui n’ont pas d’enfant et qui rêvent devenir parents, à la recherche d’un pays favorable se prononcent pour la Belgique. Principalement c’est parce qu’en Belgique la mère porteuse ne peut fournir des services concernant la grossesse qu’à but non lucratif. A première vue cela pourrait être un véritable moyen d’économiser de l’argent. Cette possibilité est accompagnée par les prix sur les services de reproduction sensiblement plus basse qu’à la Grande-Bretagne, au Canada et dans d’autres, et de plus le niveau de la médecine reproductive comparable à celui du monde entier. Cependant les certaines nuances détruisent toutes les tentatives d’économiser de l’argent et compromettent les droits parentaux des clients de la mère porteuse. Nous allons préciser les détails à propos de cela.

Les programmes de la reproduction humaine impliquant la mère porteuse

La base non lucrative de la maternité de substitution en Belgique ne dispense pas les futurs parents du paiement des dépenses de la mère porteuse pendant la grossesse (les examens médicaux, les vêtements, les frais de transport et d’autres). Les services médicaux (la stimulation hormonale, la FIV, la conduite de la grossesse) ainsi que les services juridiques annexes sont en supplément. En même temps il n’y a aucune garantie de la naissance d’un enfant: au cas de la FIV ratée ou de l’interruption de la grossesse il faudrait payer de nouveau les tentatives consécutives (seul le transfert d’un embryon va coûter de 2 000 à 5 000 euros). Ainsi les futurs parents devront payer près de 54 000 euros pour un cycle de la PMA. Une autre difficulté tient au fait que seulement quatre cliniques au Belgique (à Bruxelles et à Liège) sont accréditées à la réalisation de la PMA avec la participation de la mère porteuse.

Les droits et les obligations de la mère porteuse en Belgique

En Belgique la législation ne réglemente pas la prestation des services dans le domaine de la maternité de substitution. Tels services sont très répandus mais ils n’ont pas de fondement juridique. Donc personne ne peut imposer à la mère porteuse de donner un nouveau-né aux gens pour lesquelles il a été porté. Cela veut dire qu’il existe le risque de ne pas prendre un enfant après avoir réalisé les sommes impressionnantes et ressenti de la parenté heureuse. 

Si vous avez besoin des possibilités de la PMA et de l’aide de la mère porteuse et de plus vous voulez que votre bébé naisse en Belgique, Feskov Human Reproduction Group possède d’un programme de garantie spécial «L’accouchement en Belgique».

La couverture des risques et le prix fixe sont des particularités du programme. Cela veut dire que la clinique garantit la naissance d’un enfant sain au sein du territoire belge au prix fixe du programme. Si après la FIV la grossesse n’arrive pas ou a interrompu, Feskov Human Reproduction Group reprendra à son compte tout un programme autant de fois qu’il est nécessaire pour respecter les engagements de garantie (la naissance d’un enfant sain). Cependant les futurs parents ne doivent pas s’inquiéter des montants des honoraires de la mère porteuse, des dépenses sur l’hébergement et les repas en attendant l’accouchement de la mère porteuse en Belgique ainsi que des documents du bébé. Tout cela est inclu dans le coût du programme.

Vos droits parentaux sont approuvés par le Code civil et le Code de famille ukrainien.

Ici vous pouvez trouver l’information plus détaillée sur la collaboration avec une mère porteuse en Belgique dans le cadre de notre programme.