Une pompe submersible est une pompe qui vient complètement immergée dans le liquide à pomper. La transmission peut être électrique comme avec une pompe centrifuge (celle qu’on appelle une pompe à puisard et qui permet d’imperméabiliser le sous-sol ainsi que les fondations d’une maison), hydrauliquement ou électro mécaniquement comme avec une pompe à pistons (comme par exemple, une pompe dans un champs pétrolier relié à un marteau-piqueur).

 

Armais Arutunoff, ingénieur et inventeur du système de livraison de pétrole arménien, avait installé avec succès la première pompe à huile submersible dans un champ pétrolifère en 1928.

 

Étant donné que la pompe est toujours au fond, elle peut pomper le liquide jusqu’à la hauteur désirée, dans les limites de la puissance de la transmission et de la pression que la pompe et le tuyau de pression qui lui sont raccordés, peuvent supporter.

 

Une grosse limitation des pompes submersibles est le refroidissement du moteur. Les modèles de pompes plus connus sont refroidis à l’aide d’un ventilateur. Cette technique ne peut pas être employée avec des moteurs submersibles. Dans de nombreux cas ce sera le liquide pompé qui aura le rôle de refroidir le moteur. Par conséquent, la pompe ne peut démarrer que lorsqu’elle est complètement pompe immergée et le système d’exploitation pour fonctionnement par intervalles est spécifié dans les instructions d’utilisation.

 

Cette typologie de pompe de puits est principalement utilisée pour abaisser les eaux souterraines, pomper l’eau souterraine pour l’eau potable ou l’eau d’extinction, pomper l’eau de drainage, les effluents et les eaux usées.

 

La pompe à puisard que beaucoup de personnes connaissent, a généralement un interrupteur qui est actionné par un flotteur et qui empêche la pompe de fonctionner à sec. Une nouvelle caractéristique de certaines pompes à puisard est le pompage complet des liquides. Ce type de pompe est parfois appelé: pompe submersible à aspiration à plat.

http://www.pompeaeau.fr